AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le jour où tout a commencé. - Partie 1

 ::  :: Marché conclu ! :: Il était une fois :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 1 Déc - 16:54
Un jour, une histoire.
Créatrice Suprême
Messages : 143
Date d'inscription : 23/11/2017
Localisation : La Matrice, perdue entre Poudlard et la deuxième étoile à droite !
Voir le profil de l'utilisateur
Le jour où tout a commencé.
Créatrice Suprême
Si je vous dis, fin de matinée, dernier cours, éducation civique... Je pense que pas mal d'entre nous préfère encore se tirer une balle plutôt que d'écouter le prof nous rabâcher sa leçon sur le tri sélectif quand on sait très bien où vont finir les ordures qu'on se sera bien donné du mal à trier. Alors merci mais non merci et par pitié, laissez-nous partir ! Je vois que je ne suis pas la seule à être totalement avachie sur ma table. J'hésite entre mourir et pleurer tant je voudrais être partout ailleurs plutôt qu'ici... Soupire. Soupire. Soupire. Je vais finir par aspirer l'air de toute la classe si ça continue. Soudain, une idée me vint. Je me souviens que j'ai trouvé un cahier en venant au lycée. Un cahier vierge, couvert de cuire. On dirait un ancien journal intime que pouvaient avoir les femmes de l'époque de mon arrière-grand-mère. Ouais, à en voir la couleur des pages, ça date d'au moins de mon arrière-grand-mère ! En tout cas, personne n'avait l'air de l'avoir perdu alors je me suis dit que ça serait un cahier super pour y écrire une histoire. Moi, écrire une histoire ? Et bien quoi, sait-on jamais. Si jamais l'inspiration décide de me choisir, je pourrais peut-être écrire le prochain roman à succès ! Je serais peut-être la prochaine auteur à succès qui sait ! Bon, ok ! je m'emballe. Puis, écrire pour mon simple plaisir, ce n'est pas mal aussi. Commençons par là.

Au prix d'un effort surhumain, j'ai réussi à me redresser sur ma chaise et à trouver le courage de sortir le cahier de mon sac. Je le regarde de nouveau sous tous les angles et encore une fois, rien de particulier si ce n'est qu'il a l'air vieux. Je l'ouvre puis prend un stylo dans ma trousse. Je regarde autour de moi, je ne vois pas pourquoi je me donne cette peine puisque personne ne s'assoit jamais à coté de moi, puis une fois m'être assurée qu'une fois encore il n'y avait personne, je commence à écrire ce qui me vient en tête. Qu'est-ce qui me vient en tête ? La magie, les dessins animés, l'amour, l'amitié. J'aime toutes ces choses qui ont bercé mon enfance par différents contes ou films d'animation. J'aime ces héros et ces méchants qui d'une certaine façon ont fait de nous ce que nous sommes.Je me suis donc mise à écrire et voilà mes premières lignes.


Tout le monde connaît ces histoires qui ont bercé notre enfance. D'Aladdin en passant par Cendrillon, le Grinch ou même les belles histoires d'Hercule ou du roi Arthur, on ne peut que sourire en se souvenant des câlins de maman avant de s'endormir après une bonne histoire. Et si je vous disais que toutes ces histoires sont bien réelles et que tous ces personnages existent . Vous ne me croirez pas bien entendu, mais moi je sais que c'est la vérité. Ici, entre les pages de ce livre, vivent tous ces personnages qui mènent une vie dont ils n'avaient peut-être pas souhaité. Si vous avez encore des doutes, lisez chacune de ces pages attentivement, mettez-vous à la place de chacun de ces personnages et dites-moi si vous n'avez pas ressenti la magie ! *Personnellement, moi la magie je la sens déjà. Plus j'écris dans ce fichu cahier et plus je me sens inspirée. Plus moyen de m'arrêter et maintenant je redoute la sonnerie car je ne veux pas partir sans avoir au moins fini la première page. Encore une fois, je m'avachis sur ma table mais cette fois avec la ferme intention d'écrire plus vite que mon ombre.* Cette magie est présente dans chaque page, car elle veut que je vous raconte leur histoire. Pas celle que tout le monde connaît, celle qui se passe au moment même où je vous parle.

Alors que nous croyons être les seuls au monde, il existe un monde dans lequel tous les personnages que nous connaissons et que nous aimons vivent. Ce monde est un peu comme on l'imaginait enfant, le roi Triton règne sur la Mer, Hadès est toujours aux Enfers, Hercule est toujours un héros, Aladdin deviendra le prochain Sultan etc., etc., etc. Seulement, un jour, la terre se mit à trembler et le monde que tous connaissaient se mit à changer. Les continents se rapprochèrent, la mer s'assécha, des forêts entières disparaissaient dans les entrailles de la terre. C'était une véritable apocalypse pour tout le monde. Personne ne s'y attendait, les héros comme les méchants. Beaucoup d'entre eux trouvèrent la mort, d'autres heureusement survécurent. Quand le calme après la tempête se fit sentir, chacun sorti de sa cachette pour évaluer les dégâts causés par cette semi-fin du monde. Qu'est-ce qu'ils allaient bien pouvoir faire. Partout sur le continent, tout n'était que pleurs et désespoir, il fallait que quelqu'un les aide à relever la tête.

Personne ne fut mieux placé pour accomplir cette tâche que le roi Richard, fier, charismatique, valeureux et juste, personne n'avait osé se lever pour revendiquer son autorité. Alors c'est lui qui lança toute la reconstruction du continent. En premiers lieux, il tint un Grand conseil avec les représentants des royaumes ainsi que les grands Mages et les puissantes Sorcière pour que tout le monde puisse se mettre d'accord sur l'avenir de chaque habitant.

- Je ne vois pas en quoi le fait de nous séparer, va nous donner accès à notre fin heureuse ?! railla Ursula en croisant les bras sous sa poitrine. Elle n'était pas convaincue par l'idée du roi Richard de partager équitablement le continent en différents royaumes et domaine, mais qu'il était grand temps que la guerre du Bien contre Mal cesse une bonne fois pour toutes et pour cela il fallait que les deux camps soient clairement séparés.

- Chaque représentant va prêter serment d'aider chaque royaume qui se trouvera de l'autre côté de la barrière. Nous mettrons en place des plans d'actions culturels et sociaux pour que vôtre future génération puisse se mélanger à la nôtre. Dit le roi Richard de sa voix la plus rassurante pour essayer d'amadouer son auditoire.

- Auriez-vous peur que la pomme ne tombe au pied de son arbre, roi Richard ? Ironisa la Méchante Reine qui malgré l'opposition qu'elle voulait apporter à toutes ces balivernes, savait bien lire entre les lignes.

- Oui. Je pense que chacun de nous ici a peur que vos enfants vous ressemblent mais nous ne voulons pas les juger alors qu'ils ne sont même pas nés. Nous voulons leur laisser une chance et vous laisser une chance d'être de meilleures personnes. Sachez que vous pourrez toujours avoir une place parmi nous si vous décidez de vous réhabiliter et de devenir des citoyens honnêtes. le roi avait préféré jouer la carte de l'honnêteté et il avait raison, les sorcières ne se seraient pas gênées de retourner son mensonge contre lui s'il avait été assez bête pour mentir à d'aussi puissantes créatures.

- Qu'adviendra-t-il de nos enfants si... Quelle est l'expression que vous avez employée ?! Ah oui... S'ils ne deviennent pas des citoyens honnêtes ? Maléfique venait de prendre la parole pour la première fois et ses alliés raillèrent dans son dos, attentives à l'échange qui allait avoir lieu.

- Ils rejoindront leurs parents de l'autre côté de la Frontière ! Avais pesté Aurore, ne pouvant plus se contenir de devoir être ici. Maléfique lui jeta un regard noir et c'est l'instant que choisit Merlin pour prendre la parole.

- Je crois que nous perdons de vu l'objet de ce Conseil. Nous sommes ici pour prendre une décision pour notre avenir mais également et surtout celui de nos enfants. Inutile de remuer la boue, mesdames, si nous vous avons demandé d'être présentes c'est parce que vous êtes concernées, mais également parce que nous avons besoin de votre aide. Je pense que tous ici avons souffert de cette Dérive des Continents, des royaumes entiers ont disparus... *Plus personne n'osa parler... Un silence de mort pesa dans la salle, chaque personne ici présente avait soit perdue sa maison soit perdue un proche durant cette apocalypse. C'était sans doute la seule chose qui pouvait tous les unir en cet instant.* Faisons preuve d'intelligence et prenons une décision maintenant. Qui vote en faveur de la mise en place de la Frontière ?

Tout le monde se regarda silencieusement puis finalement, Maléfique leva la main la première suivit d'une autre main levée puis une autre et encore une autre. La majorité l'emporta et on décida de construire la frontière. Pour se faire, les sorcières et les Mages unirent leurs forces pour créer la barrière magique la plus puissante jamais réalisée dans toute l'histoire de leur monde. Le roi Richard tint sa promesse et tous les royaumes se mobilisèrent pour aider les méchants à bâtir leur royaume. Beaucoup de méchants furent réhabilités et d'autres restèrent de vrais méchants.

Aujoud'hui, cela fait vingt ans que les continents se sont réunifiés et que le Roi Richard dirige le Grand conseil. Maléfique est plus que ravie à l'idée que tout le monde reste chez soi et Merlin veille à garder l'harmonie entre le Conventus de Sorcière et la Guilde des Mages. Richard a également tenu parole en autorisant les enfants à étudier et vivre de l'autre côté de la frontière, leur laissant ainsi une chance d'être autre chose que les enfants de Méchants.
Vingt ans après, les enfants de méchants peuvent se montrer encore plus charitables que leur illustrent parents. Beaucoup d'entre eux s'aventurent dans des missions humanitaires pour continuer à essayer d'unifier le continent pour qu'un jour Méchants et Gentils puissent vivre ensemble sans frontières. Beaucoup sortent avec des étoiles plein les yeux de ce périple, d'autres auraient mieux fait de rester chez papa et maman. Malgré tout, tout le monde a l'air de s'habituer à ce rythme de vie. Les Méchants vivent dans leur petit monde de méchant et les Gentils chez les gentils. N'est-ce pas la solution pour que tous vivent heureux dans le meilleur des mondes ?

- Alors quoi ? Tu te grouilles ou pas ? On va rater les premiers épisodes de la dernière saison de Once Upon a Time !

Je venais à peine d'entendre la voix de mon amie qui venait de me sortir de ma rêverie. Dans la salle, il ne restait que moi et elle. Même le prof était parti ! Wouah, décidément, j'étais vraiment plongée dans cette histoire pour voir que le temps était passé bien plus vite que je ne l'aurais cru. Je la regarde un peu sonnée puis je fais vite mon sac. Elle a raison. Je ne veux pas manquer les nouveaux épisodes !

Une fois chez moi, on a regardé les épisodes jusqu'à la fin en commentant du début à la fin. C'est notre truc. Puis, on s'est salué et elle est partie. Ni une ni deux, j'ai dévalé les escaliers pour regagner ma chambre et sortir le cahier de mon sac. Je m'arrête à la dernière page que j'ai écrite mais... Il y a quelque chose de changé. C'est bien la page, c'est bien mon écriture mais il y a des phrases qui ont été rajoutées... Moi je n'avais écrit que le recto et maintenant le verso aussi est écrit... Ça parle de personnage dont je n'ai pas même pas encore parlé. Je ne comprends pas comment ces lignes ont pu se retrouver là alors que je suis la seule à l'avoir touché et qu'il était totalement vierge quand je l'ai trouvé ! Est-ce que ça veut dire que je ne suis pas la seule personne à écrire cette histoire ?
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Into the Wood ::  :: Marché conclu ! :: Il était une fois :: Contexte-